Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Les témoins de Jéhovah bannis de Russie.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 5 sur 7]

Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Rappel du premier message :

Les TJ & la Watchtower bannis de la Russie fin 2016


La situation est claire
Le "tsar" Poutine, chrétien orthodoxe pratiquant, en a fini avec les "intrusions" de la Watchtower américaine en bannissant définitivement cette organisation et ses membres.


Interdiction des Témoins de Jéhovah en Russie
Le bras de fer entre la Watchtower de s'imposer au nom de Dieu en Russie, a rencontré la colère de l'Église Orthodoxe russe qui a mis fin à l'existence légale de la Watchtower russe.


Désormais, tout témoin de Jéhovah surpris en Russie ira finir sa vie en prison, ou pire.


Marmhonie

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
d'éliminer tous les LRO des Témoins de Jéhovah, de confisquer leurs biens et tout ce qui - sans attendre la décision du tribunal entre en vigueur.
C'est très méchant, et c'est du vol ! Pauvre Russie. Poutine est un tyran, c'est clair.

Éliyah


14h45 Omelchenko analyse la nature illégale de la généralisation faite par le ministère de la Justice, le fait que les différents témoins de Jéhovah sont soi-disant organisation unifiée « avec les unités structurelles. »
14h50 Omelchenko conduit règles de droit sur la lutte contre l'extrémisme. La loi ne prévoit pas de telles actions extrémistes comme « un acte sous la forme d'inaction », « acte commis par inadvertance, par négligence. » La Cour suprême russe a souligné à plusieurs reprises que l'extrémisme ne peut être des actions actives visant à modifier la violence de l'ordre constitutionnel.
15h02
Le représentant des demandeurs, selon Omelchenko, a donné le débat un peu sa propre interprétation de ce que l'extrémisme. Toutefois, le défendeur rappelle que l'interprétation juridique de la Cour suprême et de donner à la Cour constitutionnelle. Et les tribunaux ont jugé que l' extrémisme peut être considéré comme « incitation à la haine et la propagande de la supériorité sociale, raciale, nationale, religieuse, dont la présence doit être déterminée en tenant compte de toutes les circonstances pertinentes de chaque cas, à savoir la forme et le contenu des activités ou des informations, leurs destinataires et de l' orientation cible , le contexte socio-politique, il y a une menace réelle que représente notamment les appels d'atteintes illégales à des valeurs protégées par la Constitution, les boues de justification et la justification de leur commission ".

« La restriction par la liberté de la législation anti-extrémiste de conscience et de religion, la liberté d'expression et le droit de communiquer des informations ne devrait pas avoir lieu à l'égard de toute activité ou de l'information sur le seul motif qu'ils ne correspondent pas aux idées reçues ne sont pas conformes aux vues traditionnelles et opinions établies , conflit avec les préférences morales et éthiques ou religieuses. Autre signifierait une dérogation aux exigences constitutionnelles de nécessité, de proportionnalité et de restrictions sur l'équité des droits et des libertés de l'homme et du citoyen ».
15h13
Omelchenko: Actions de justice ne poursuit pas un but légitime, ils sont tous des signes de répression politique. « Merci de répondre à nier complètement les exigences administratives du demandeur. »

Le texte intégral de Anton Omelchenko (PDF, 184 KB)
15h16 Le débat parle l'avocat de la petite femme. Il commence par une expérience personnelle au cours des derniers jours. Il était dans l'un des parcs de Moscou et a vu que dans ce parc est venu des dizaines de Témoins de Jéhovah. Ils avaient des affiches et ils ne viennent pas pour protester contre le procès, qui a commencé à la Cour suprême 5 Avril, 2017. Ils sont venus pour enlever les débris qui avaient accumulé pendant l'hiver. Alors, qui sont ces gens? Ou bons chrétiens Extrémistes?
15h20 Le ministère de la Justice a besoin de sélectionner tous les bâtiments liturgique des Témoins de Jéhovah en Russie, construite par les fidèles à ses propres frais. Une chose semblable est arrivé en Russie qu'une seule fois, et il y a cent ans, en 1918. Puis le décret du Conseil des commissaires de la propriété entière du peuple a été sélectionné, y compris la construction liturgique, l'Eglise orthodoxe russe.

Éliyah


15h27 Petite femme: Ministère de la Justice a suggéré que les Témoins de Jéhovah dans le désespoir en disant que l'affaire contre eux truqué. Cependant, les croyants ne désespèrent pas, dit petite femme. Ils croient que la Bible dit qu'il n'y a rien de caché qui ne se manifestent. Et tout le monde sera tenu responsable devant Dieu de leurs actes. L'autre jour, le 17 Avril, 2017 Le président russe a approuvé l'amendement à l'article. 303 du Code criminel prévoit désormais la responsabilité pénale pour falsification de preuves en matière administrative. Cependant, le problème de la fraude est d'exciter non seulement le président, mais d'abord de toutes les autorités exécutives telles que le ministère de la Justice (Justice en latin signifie la justice).
15h35 En fait, il y a des dizaines de lettres: la reconnaissance non seulement pour l'amélioration du territoire, mais pour une attitude proactive, d'assistance aux victimes de catastrophes naturelles pour l'assistance aux personnes déplacées à l'intérieur du territoire de l'Ukraine, avec l'aide de la maison des enfants pour le centre de loisirs d'aménagement paysager pour les enfants handicapés, pour participé à un marathon « Aider l'enfant », etc. « Est-il arrive que l'organisation est à la fois utile et dangereux? » - est peu perplexes femme.

Éliyah


15h40 Petite femme analyse les témoignages des témoins à la fois le demandeur et le défendeur.
15h45 L'avocat a attiré l'attention sur les avis d'experts sur la littérature des Témoins de Jéhovah. « Pourquoi devrais-je arrêter de nouveau dans la littérature? Parce que la littérature extrémiste considérée - c'est la seule plainte au sujet des Témoins de Jéhovah dans les activités extrémistes.

Éliyah


15h46
Petite femme: « Dans cette salle, il y avait une personne qui est née en prison. Parce que sa mère est enceinte de 5 mois a été condamné comme un ennemi du peuple pendant 8 ans seulement en prison parce qu'elle était témoin de Jéhovah. En prison, elle a donné naissance à un enfant de deux ans passés dans un orphelinat de prison. Mon père ne pouvait pas le prendre parce qu'il a été exilé en Sibérie. En 1991, l'Etat a reconnu la mère d'une victime de la répression politique, présenté ses excuses à sa pension. Et ici, dans la cour de l'homme, qui est né en prison, il m'a approché et a demandé: « Le ministère de la Justice veut une répétition de cette terrible histoire? ». Et je ne sais pas quoi dire. Je ne sais toujours pas ce qui déplace les représentants du ministère de la Justice et ceux qui dirigent le processus. "
15h50
Petite femme, « Quel sera le cas si le tribunal a accordé la demande du ministère de la Justice? Cour Cher si la volonté de l'Etat, le pays est actuellement acquiert avec succès 170 mille prisonniers d'opinion et la réputation correspondante. Si la volonté de l'Etat de se conformer à la loi, la décision ne peut être que l'un de la Cour - le ministère de la Justice de refuser de répondre à l'action administrative ».

Le texte intégral de Victor Zhenkova (PDF, 171 KB)
15h52 Le débat commence défendeur Ax représentant. « Accuser les Témoins de Jéhovah de l'extrémisme - il est comme blâmer bébé extrémisme. Seul le bébé ne peut pas engager des activités extrémistes en raison de leur âge, et les Témoins de Jéhovah - en vertu de leur vision religieuse. Les appels pour eux à toute violence contre des êtres humains, la violence, la haine et l'hostilité du peuple pour quelque motif - c'est un péché grave contre Dieu ».

Éliyah


16h02 Parlant de l'autonomie de la FTU, les axes se réfère au statut de l'autorité de certification MPO sont dotés d'un droit absolu, sans égard au Centre administratif de déterminera la durée de sa présence dans ladite structure, de se prononcer sur l'élimination de questions, allant à d'autres organisations religieuses centralisées, etc. « UC n'a pas le droit de liquider le n'est pas leur LRO fondateur ... Quelle division structurelle? » - demande à la hache.
16h12
En conclusion de son discours, la hache est entièrement plomb phrase de l' activiste des droits de l' homme Leonid Alexeev. A la fin, il dit: « Vous, cher cour, que vous êtes ici et vous pouvez maintenant supprimer l'injustice et injuste pour les centaines de milliers de citoyens russes, de restaurer leur bon nom, pour renforcer la crédibilité de la loi sur la lutte contre l'extrémisme, montre clairement la différence entre ces extrémistes et extrémistes, peints sur un papier. Nous espérons que le tribunal a le courage de le faire et de prendre des décisions justes et impartiales fondées sur la loi et le don de Dieu - la conscience humaine ».

Texte intégral du discours Yuriya Toporova (PDF, 190 KB)

Éliyah


16h13 Le débat commence Nowak représentant. Il note qu'en raison de la suspension des activités des croyants à travers le pays ont été soumis à une violation massive des droits: le culte a envahi les autorités d'application de la loi et a copié les données personnelles des citoyens qui ont commis aucune infraction. Les agents de police effectué la détention illégale apporté à la police, une recherche personnelle, l'enregistrement vidéo des individus. Engager une procédure administrative, de faire des avertissements sur la possibilité de la responsabilité pénale en vertu de l'art. 282.
16h16 Se référant aux fréquentes violations des droits, Novak dit: « De plus, si la Cour prend une décision sur la liquidation, il va générer des conséquences encore plus tragiques pour l'ensemble du pays. Témoin de Jéhovah Tout peut être considéré comme un extrémiste avec toutes ses conséquences - la violence religieuse généralisée contre les témoins de la destruction et les dommages des biens et des attaques jusqu'à ce que le fait d'infliger des lésions corporelles graves et assassiner des citoyens pacifiques religieux motivés par la haine religieuse. Sur tout le blâme international de la violence et de la persécution sur cautionner des raisons inventées de toutes pièces, il sera attribué seulement aux pouvoirs publics en Russie ".

Éliyah


16h32
Novakov a rappelé que le représentant du ministère de la Justice dans ses délibérations a accusé les Témoins de Jéhovah cynisme. « Je vais vous dire ce que le cynisme » - dit Nowak. Lorsque le ministère de la Justice dans le premier procès du MPO dit que les droits ne sont pas affectés par l'AC, et rend alors ces décisions comme base pour l'élimination des CA. Ou quand un beaucoup plus sévère mots contre les Témoins de Jéhovah ministère de la Justice considère comme « l'extrémisme » ces déclarations « critiques normale », alors que les appels, qui sont loin de l'extrémisme. Lorsque, contrairement aux rapports du ministère de la Justice rejette les allégations de fraude, et le résultat ne peut être résolu comme cause de cas d'action est clairement où la falsification enregistrée sur vidéo. «C'est ce que le cynisme! » - conclut Nowak.

Le texte intégral de Maxim Nováková (PDF, 125 KB)

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Il me semble que ça prend une mauvaise tournure cette journée pour nous.

Éliyah


16h40 Le débat commence Cherepanov représentatif. Il croit que, si le tribunal laissera est non seulement pas subi des dommages, mais plutôt d'améliorer sa réputation tant au niveau national et au niveau international dans le domaine juridique des Témoins de Jéhovah, la Russie. Les décisions contre les Témoins de Jéhovah ont fait appel à la CEDH et le Comité des droits de l'homme des Nations Unies.
16h45 « Nous avons avec le ministère de la Justice depuis des décennies été une bonne coopération, - a dit Cherepanov. - Je pense que le ministère de la Justice devrait se sentir un sentiment de notre patron, qui est aussi notre inscrit « Répondre aux représentants du ministère de la Justice, Cherepanov a dit: » Soyons amis! Ne devenez pas un organe répressif. Nous ne voulons pas plaider avec vous, nous vous demandons de nous aider, mais nous ne cherchions pas une raison de fermer ".

Éliyah


16h47 Cherepanov a dit au sujet du problème de noircissement le bon nom des Témoins de Jéhovah dans les médias. Attribuée à divers crimes, tels que les « appartements de sevrage. » Prouver la fausseté du mythe, Cherepanov rappelle le commandement biblique: « Ne convoite pas. »
16h50
« La force d'un état puissant juste pour protéger les intérêts de la minorité, parce que la plupart du stand pour lui-même. »

Le texte intégral de Sergey Cherepanov (PDF, 105 Ko)

Éliyah


16h55 représentant Kalin actes du défendeur: « accusation déraisonnable et irresponsable du ministère de la Justice, non seulement se rabaisse et leurs fonctions, mais humilient l'Etat tout entier aux yeux de la communauté internationale. Si le représentant du ministère de la Justice a une conviction personnelle que les Témoins de Jéhovah - les extrémistes, je suis désolé. Si un représentant du ministère de la Justice est devenue une victime des circonstances, dans laquelle il est tombé et est forcé de jouer le rôle d'un procureur, je suis désolé aussi. Mais dans les deux cas, vous devez répondre à leur propre conscience ».
15h56
Kalin rappelle la responsabilité devant Dieu et dit: « A cette occasion, je tiens à mettre en garde le Bureau du Procureur général et le ministère de la Justice. S'il vous plaît venez à vos sens! S'il vous plaît venez à vos sens! "

Le texte intégral de Vasily Kalin (PDF, 46 Ko)
17:00 Les parties ont échangé des remarques.

Éliyah


17h09 Cour prennent leur retraite à la salle de délibération.

Éliyah


On peut voir en direct La Cour. On attend..

papy

avatar
Cour suprême de la Russie de tenir des débats sur le cas des Témoins de Jéhovah 20 Avril

Monde 19 avril 18:55 UTC + 3
débats par les parties concernées sera la phase finale de la procédure judiciaire

centre administratif russe des Témoins de Jéhovah
MOSCOU, 19. Avril / TASS /. Cour suprême le 20 Avril de la Russie tiendra des débats sur la demande du ministère de la Justice pour interdire les Témoins de Jéhovah en Russie, rapporte le correspondant de TASS.
La Cour suprême mercredi a terminé l'étude de la preuve connexe. Plus tôt, il a entendu des témoins pour les deux parties. Les débats par les parties concernées seront la phase finale de la procédure judiciaire. Le requérant et l'intimé seront en mesure d'analyser les arguments et les preuves en cause. Après que le tribunal prendra sa retraite pour écrire un avis.
LIRE AUSSI

Tout ce que vous devez savoir sur les Témoins de Jéhovah
Dans sa poursuite le ministère de la Justice mentionne diverses violations, exposées par un contrôle de pression des activités de l'organisation, y compris ceux de la loi fédérale sur la résistance aux activités extrémistes. Le ministère de la Justice souhaite que l'organisation et ses 395 chapitres locaux à déclarer comme extrémiste et mis hors la loi et ses propriétés confisquées.
Le Centre administratif des Témoins de Jéhovah a dit TASS a trouvé cette affaire très inquiétante, parce qu'une décision future concernerait 175.000 croyants pratiquants. ACJW porte-parole Ivan Bilenko a déclaré l'organisation était prête à demander la protection de ses droits devant les tribunaux de toute instance.
Un tribunal à Moscou le 12 Octobre 2016 a mis en garde les Témoins de Jéhovah sur ce qu'il était décidé des activités extrémistes. En vertu de la législation russe l'organisation religieuse en question doit être fermé si elle ne parvient pas à éliminer les violations exposées dans le délai requis ou si de nouvelles preuves de ses activités extrémistes viennent à la lumière. Le tribunal de Moscou le 16 Janvier 2017 a confirmé la mise en garde sur l'extrémisme remis aux Témoins de Jéhovah.

http://tass.com/world/942174

Éliyah


17h18 La salle est remplie de journalistes de la télévision.

Éliyah


18h25 La Cour continue dans la salle des délibérations. Hall attend l'annonce d'un acte judiciaire.
18h50
La Cour suprême a décidé de liquider l'organisation religieuse centralisée des Témoins de Jéhovah en Russie, ainsi que les 395 organisations religieuses locales de la religion.

Les croyants ont déjà commencé à préparer une plainte à la cour d'appel (un panel de trois juges de la Cour suprême), qui devrait être pris en compte dans un mois.

Josué

avatar
Administrateur
Merci de l'info , il reste plus qu'a espérer que l'appel sera prit en compte.

Éliyah


Oui, que Dieu fasse se qu'Il lui semble juste. Jéhovah est Justice.

Éliyah


Mais il faut se rappeler Isaïe 54:17 aucune arme formée contre jehovah n'aura de succès. Regarde dans l'histoire des témoins, souvent quand une interdiction est mise, le taux d'accroissement explose. Jéhovah est capable de d'exécuter sa volonté en leur mettant dans le cœur des rois (Rev 17:17). Si il laisse faire c'est que forcément il y voit un avantage que nous ne percevons pas pour le moment ...
Peut-être une forme de protection quand les religions attaquerons Babylone la grande ? (Comme tout sera fait en secret). En tout cas le collège centrale a dit dans la vidéo qu'ils ont mis en ligne qu'il fallait se préparer à ce que sa nous arrive à tous ...

Éliyah


Attaqueront*, pardon.

Éliyah


Même avec ce coup dur, nos compagnons restent joyeux, ils comptent sur Jéhovah.

Éliyah






Josué

avatar
Administrateur
Éliyah a écrit:Mais il faut se rappeler Isaïe 54:17 aucune arme formée contre jehovah n'aura de succès. Regarde dans l'histoire des témoins, souvent quand une interdiction est mise, le taux d'accroissement explose. Jéhovah est capable de d'exécuter sa volonté en leur mettant dans le cœur des rois (Rev 17:17). Si il laisse faire c'est que forcément il y voit un avantage que nous ne percevons pas pour le moment ...
Peut-être une forme de protection quand les religions attaquerons Babylone la grande ? (Comme tout sera fait en secret). En tout cas le collège centrale a dit dans la vidéo qu'ils ont mis en ligne qu'il fallait se préparer à ce que sa nous arrive à tous ...
J'aime bien ce verset. cheers

Éliyah


Smile Smile J'aime beaucoupe ce texte également.

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR

jc21


J'ai lu les commentaires sur les 3 articles que tu as mis sur le forum et les commentaires laissés par les gens, qu'est ce qu'ils peuvent dire comme bêtises et mensonges sur nous. koa :ttoc

Par contre, ils font confiance aux hommes politiques qui détournent l'argent publique ou qui profitent du système pour cumuler plusieurs fonctions pour s'enrichir, qui mentent pour se faire élire et puis qui font le contraire ou pas grand chose pour le peuple...

C'est sur que les TJ sont dangereux, on commet des crimes, on vole etc... Quand on nous croise dans la rue, il faut fuir, on sait jamais, on pourrait les détrousser de leur argent ou les violenter. Et puis on pourrait cacher une bombe dans nos sacoches pour faire un attentat suicide... La police est débordée à cause des Témoins de Jéhovah. ptdr

Quand Jéhovah interviendra, ils diront quoi ???

Rene philippe

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR

​http://www.coordiap.com/tribune-cap-liberte-de-conscience-lLa-France-Insoumise-au-respect-des-droits-fondamentaux-9053.htm​


http://www.coordiap.com/tribune-cap-liberte-de-conscience-lettre-ouverte-poutine-temoins-jehovah-caplc-9052.htm

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
La police va être occupé à chercher les extrémistes Tj , ce qui fait le jeux des vrais extrémistes qui auront plus de coudes franches pour faire des attentats.
Mais gardons le calme car aux temps de Staline car n'y la Gupéou n'y le KGB ne sont arrivés à bout des fréres et soudeurs russes.

Josué

avatar
Administrateur
Les Témoins de Jéhovah interdits en Russie
Par Le Figaro.fr avec ReutersMis à jour le 20/04/2017 à 18:31 Publié le 20/04/2017 à 18:29
La Cour suprême de Russie a interdit aujourd'hui le mouvement religieux des Témoins de Jéhovah, qualifié d'organisation "extrémiste". Saisie par le ministère de la Justice, elle a également ordonné la fermeture du siège national de l'organisation, près de Saint-Pétersbourg.
Le groupe, connu pour ses campagnes de porte à porte, est engagé depuis des années dans un bras de fer avec les autorités russes, qui le considèrent comme une secte néfaste.
Les autorités russes ont déjà interdit plusieurs publications du mouvement, qui est accusé de détruire les familles, promouvoir la haine et représenter un danger pour la vie humaine, toutes accusations qu'il rejette.
Sergueï Tcherepanov, représentant des Témoins de Jéhovah, a déclaré que le groupe ferait appel devant la Cour européenne des droits de l'homme. "Nous ferons tout notre possible", a-t-il dit, cité par l'agence Interfax.
Selon la branche russe de l'organisation, qui revendique 175.000 adeptes, la décision de la Cour suprême affectera directement quelque 400 groupes affiliés sur les 2.277 que comptent les Témoins de Jéhovah dans le pays.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/04/20/97001-20170420FILWWW00282-les-temoins-de-jehovah-interdits-en-russie.php

Josué

avatar
Administrateur
Pourquoi l'interdiction des Témoins de Jéhovah ne fonctionnera pas pour la Russie

La dissidence sur les marges: comment les témoins de Jéhovah soviétiques ont défié le communisme et ont vécu pour prêcher à ce sujet
PAR EMILY B. BARAN 20 AVRIL 2017
La Cour suprême de Russie a décidé de faire de cette semaine l'opportunité d'étiqueter les Témoins de Jéhovah d'une organisation extrémiste et de liquider ses atouts. Cet acte transformerait la communauté religieuse en un réseau criminel et rendrait les Témoins individuels vulnérables à l'arrestation simplement pour parler de leur foi avec d'autres. Bien que l'affaire judiciaire ait attiré l'attention médiatique récente, ce mouvement est l'aboutissement de deux décennies d'hostilité accrue de l'État envers les témoins. À la fin des années 1990, Moscou a pris les témoins devant les tribunaux pour leur refuser leur statut légal dans les limites de la ville. Après plusieurs années d'audience judiciaire, la ville a interdit l'organisation. Au cours des dernières années, les lois anti-extrémisme élaborées à la suite du terrorisme domestique ont été tournées contre les magazines et les livres de témoins. Actuellement, Plus de quatre-vingts publications ont été placées sur la liste fédérale de matériel extrémiste. Même leur site web est maintenant illégal. Donc, My Book of Bible Stories , un livre illustré pour les enfants, figurant aux côtés des publications d'organisations terroristes.

Si l'État criminalise les Témoins, cela représentera une détérioration majeure de la tolérance religieuse dans la Russie post-soviétique. Il mettra également la Russie en contradiction avec la Cour européenne des droits de l'homme, qui a plusieurs fois statué en faveur des Témoins au cours des deux dernières décennies. Cela peut rendre les autres minorités vulnérables à des défis juridiques similaires. Dans les années 1990, les universitaires ont parlé d'un marché religieux nouvellement ouvert, dans lequel les citoyens post-soviétiques, libérés des contraintes de l'athéisme imposé par l'État, ont fait leurs courses parmi les traditions de foi. Il est juste de dire que ces jours-ci, ce marché a moins de clients, moins d'étals et plus de règlements.

Si l'histoire est un guide, la Russie trouvera presque impossible d'éliminer les Témoins de Jéhovah. L'auteur dissident soviétique Vladimir Bukovsky écrivait avec admiration sur la persistance légendaire des témoins sous l'interdiction. Lorsque l'Union soviétique a empêché la littérature religieuse de franchir ses frontières, les Témoins ont installé des bunkers souterrains pour imprimer des magazines illégaux pour leurs congrégations. Lorsque les fonctionnaires soviétiques ont interdit aux témoins d'accueillir des services religieux, ils se sont rassemblés en petits groupes dans leurs appartements, souvent au milieu de la nuit. Parfois, ils s'établissaient dans les forêts voisines ou sur la vaste steppe, où ils pouvaient faire moins attention. Lorsque l'État a déclaré aux croyants qu'ils ne pouvaient pas évangéliser leur foi aux autres, les témoins ont discuté leurs voisins, leurs collègues et leurs amis. Lorsque ces actions les ont conduits dans des camps de travail, Des témoins ont cherché des convertis parmi leurs compatriotes. Les témoins risquent de relancer beaucoup de ces tactiques si elles sont placées dans des circonstances similaires à l'avenir.

En outre, la technologie rend plus difficile la Russie à contrôler les pratiques religieuses de ses citoyens. Bien que le site officiel de Témoins ne soit plus disponible en Russie, les membres individuels peuvent facilement partager la littérature religieuse par courrier électronique ou des dizaines d'autres plateformes et applications de réseaux sociaux. Alors que les témoins soviétiques ont dû rédiger des rapports codés et les remettre à la main dans un réseau de messagerie souterrain, les témoins d'aujourd'hui peuvent rédiger cette information en quelques secondes. La technologie facilitera également les rendez-vous pour les services religieux dans les foyers privés.

Le gouvernement russe n'a tout simplement pas la main-d'œuvre pour faire respecter sa propre interdiction. Il est difficile d'imaginer que les fonctionnaires locaux puissent empêcher efficacement plus de 170 000 personnes dans plus de 2 000 congrégations de se rassembler plusieurs fois par semaine, comme le font les témoins dans le monde entier. Le cas de Taganrog est instructif. Plusieurs centaines de témoins y vivaient en 2009, lorsque la ville a déclaré l'organisation illégale. Quelques années plus tard, il a condamné seize témoins pour avoir ignoré l'interdiction et continuer à rassembler leurs congrégations pour des services. L'état a passé plus d'un an dans les enquêtes et les audiences de la cour pour seize personnes, une petite fraction de la congrégation totale, puis a suspendu les peines et les amendes plutôt que de gaspiller plus de ressources pour suivre ses directives de punition. Il n'y a pas assez de policiers en Russie pour surveiller les activités quotidiennes de chaque témoin et les témoins le savent. Sous l'interdiction, tout le monde sera confronté à un examen plus approfondi, quelques-uns seront traités avec des conséquences plus sérieuses, et la plupart continueront à pratiquer leur foi, peu importe.

La Russie peut néanmoins décider que tout ce conflit en vaut la peine. Après tout, les responsables soviétiques ont réussi à relancer les témoins en marge de la société. Peu de Russes se plaindront si les témoins ne viennent plus à leur porte. Après tout, même les Américains ont rarement des mots gentils pour les missionnaires religieux à leur porte. Dans ma propre recherche, je n'ai jamais entendu un seul russe, autre qu'un érudit, ne dit rien de positif à l'égard des Témoins. Pour mémoire, mon expérience avec les Américains a été similaire. Sur un plan plus élémentaire, les citoyens russes ne se rendent même pas compte de l'absence des témoins de la vie publique. Alors que la période post-soviétique a vu un renouveau religieux pour toutes les religions, beaucoup moins ont adhéré aux Témoins que l'Église orthodoxe russe. Pour toute leur croissance récente en adhésion,

La détermination vocale des témoins de ne pas acquiescer aux demandes de l'État ne devrait pas empêcher les observateurs de négliger le dommage très réel qu'une interdiction ferait à cette communauté. Oui, les témoins ont déjà fait face à des problèmes semblables avant de les traiter. Pendant des décennies, ils ont tenu leurs baptêmes dans les rivières et les lacs locaux sous couvert de la nuit. Dans la période post-soviétique, de nouveaux membres ont finalement pu célébrer leurs baptêmes en pleine vue de leurs fidèles dans les conventions publiques. Un témoin de longue date qui a assisté à l'un de ces événements au début des années 1990 a rappelé: «Quel bonheur, quelle liberté!» Une nouvelle interdiction signifierait un retour à cette vie souterraine, à une cérémonie silencieuse dans les eaux froides. Ce n'est pas ce que ressemble la liberté de conscience dans les États modernes.
https://blog.oup.com/2017/04/banning-jehovahs-witnesses-russia/

Josué

avatar
Administrateur
Les Témoins de Jéhovah sont désormais considérés en Russie comme une organisation “extrémiste” : leurs 395 organisations locales doivent être liquidées et leurs biens confisqués.

La décision a été prise par la Cour suprême de Russie qui faisait suite à une demande du ministère de la Justice.

Yaroslavl Silvoulski est un responsable russe des Témoins de Jéhovah.

Yaroslavl Solvoulski : “Je suis vraiment choqué. Je ne pensais pas qu’une telle chose serait possible dans la Russie moderne, où la Constitution garantit la liberté de religion. Mais dans la vraie vie, on voit bien que la Constitution et les lois ne sont pas respectées”.

Iaroslavl Sivoulski a par ailleurs indiqué que son mouvement comptait faire appel et était prêt à saisir la Cour européenne des droits de l’Homme.

Les Témoins de Jéhovah revendiquent en Russie 175 000 membres.

Les autorités russes et l‘Église orthodoxe estiment que les Témoins de Jéhovah constituent une “menace” pour la société, notamment en raison de l’interdiction des transfusions sanguines faite à ses membres.
http://fr.euronews.com/2017/04/20/les-temoins-de-jehovah-interdits-en-russie

philippe83


MODERATEUR
MODERATEUR
Pas de panique. En fait cette situation ressemble à s'y méprendre comme deux gouttes d'eau à ce qui se passa à l'époque de la reconstruction des murailles de Jérusalem. Les ennemies d'Israel trouvèrent un stratagème visant à faire arrêter l'oeuvre et dans un premier temps ils y parvinrent (voir Ezra chapitre 4 en entier),mais les choses ne sont pas rester figées! Les Israélites ont continuer à faire appel aux autorités perses de l'époque et l'interdiction fût au bout d'un moment levée.(Voir Ezra chapitre 5 et 6 en entier) C'est ce qui se passera peut-être avec le fait d'avoir fait appel à cette première décision et ensuite si il faut poursuivre les frères feront appel au près de la CDDH. Cette situation ressemble dans certains domaines à ce qui s'est passé au départ contre nous dans notre pays dans les années 2000 et puis...vous savez l'issue depuis. N'oublions jamais la réalisation de ces deux textes contrastés que sont Psaumes 94:20,21 et Isaie 54:17

Courage les fréros cela n'ai qu'une étape de l'histoire moderne du peuple de Jéhovah continuons à prier pour nos frères et soeurs de Russie bientôt toutes ces injustices disparaitront Psaumes 37:1-4.
A+

jc21


De toute manière, l'état Russe ne pourra jamais arrêter l'oeuvre d'évangélisation de Jéhovah, il ne pourra gagner contre Jéhovah. Pour Jéhovah, aucun homme ou gouvernement n'arrêtera son oeuvre et ce qu'il a prévu de faire.

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Cour suprême de Russie condamne les Témoins de Jéhovah

NEW YORK. Après six jours d’audience, qui se sont étalés sur ces deux dernières semaines, la Cour suprême de Russie a fait droit à la requête du ministère de la Justice de dissoudre le Centre administratif des Témoins de Jéhovah et leurs 395 associations cultuelles en Russie. Cette décision prend effet immédiatement.

« Cette décision nous déçoit grandement et nous sommes profondément inquiets des conséquences qu’elle aura sur nos activités religieuses, explique Yaroslav Sivulskiy, un porte-parole des Témoins de Jéhovah de Russie. Nous allons faire appel de cette décision et nous espérons qu’en qualité de groupe religieux paisible, nos droits nous seront complètement restitués et notre protection juridique totalement garantie et ce, dès que possible. »

Les Témoins de Jéhovah ont 30 jours pour introduire leur appel devant un collège de trois juges.

Contacts presse :

International : David Semonian, service d’information, tél. : +1 845 524 3000

Russie : Yaroslav Sivulskiy, tél. :+7 812 702 2691

France : Guy Canonici, tél. : +33 2 32 25 55 55

Josué

avatar
Administrateur
Culte. En Russie, les Témoins de Jéhovah sont désormais hors la loiRUSSIE
COURRIER INTERNATIONAL - PARIS
Publié le 21/04/2017 - 16:47
La Cour suprême de Russie a prononcé l'interdiction des Témoins de Jéhovah, le 20 avril. PHOTO Vasily MAXIMOV / AFP
Les Témoins de Jéhovah, qui comptent 175 000 adeptes à travers le pays, sont depuis le 20 avril considérés comme membres d’une secte extrémiste, par conséquent interdit

Le 20 avril, la Cour suprême de Russie a déclaré “extrémiste” le Centre administratif des témoins de Jéhovah et a interdit, sur cette base, les activités des 395 sections et plus de 2 000 groupes d’adeptes sur le territoire de la Fédération, rapporte le quotidien Kommersant.

Les bureaux seront donc fermés et les biens de l’organisation confisqués. Cette dernière est accusée “de diffuser de la littérature interdite, de ne pas appliquer les mesures de prévention contre les manifestations extrémistes, et de financer des organisations régionales déjà interdites par la loi”.

“La secte était un vilain abcès dans la société russe, il est juste qu’elle soit liquidée”, a commenté Roman Silantiev, le vice-président du conseil d’experts sur les questions religieuses au sein du ministère de la Justice. “Les autres sectes à caractère agressif devraient se tenir sur leurs gardes.” Environ 175 000 personnes seraient concernées par la loi “sur la participation à une organisation religieuse interdite”, et pourraient encourir, à ce titre, une peine allant de deux à six ans d’emprisonnement.

Un risque d’accusation de violation de la liberté de conscience

“Nous estimons que cette décision est illégale et injuste”, a réagi Iaroslav Souvilski, membre du conseil dirigeant du Centre administratif des Témoins de Jéhovah de Russie.

En effet, le ministère de la Justice n’a fourni aucune preuve d’accointances avec un quelconque extrémisme. Nous n’enfreignons pas la loi, et payons nos impôts rubis sur l’ongle. Certains experts pensent qu’on veut nous interdire parce que nous concurrençons l’Église orthodoxe.”
Les biens immobiliers de l’organisation à travers le pays sont considérables, note Roman Loukine, directeur du Centre d’étude des problèmes religieux à l’Académie des sciences de Russie, qui estime que ce pourrait être “l’un des motifs sous-jacents de cette attaque juridique” – qui prévoit la confiscation de nombreux locaux, salles, immeubles et terrains.

L’expert estime qu’après cette décision, la Russie sera “accusée de violation de la liberté de conscience”. Selon lui,

l’interdiction en elle-même reflète les relations que le pouvoir entretient avec les associations indépendantes dans leur ensemble. Il n’y avait aucun fondement juridique direct pour liquider tout un mouvement religieux”.
Par ailleurs, “aucun des plus grands spécialistes des religions du pays n’a jamais émis de critique à l’égard des Témoins de Jéhovah. Désormais, la communauté scientifique prendra certainement la défense de l’organisation”.
http://www.courrierinternational.com/article/culte-en-russie-les-temoins-de-jehovah-sont-desormais-hors-la-loi

Josué

avatar
Administrateur
Les Témoins de Jéhovah interdits en Russie par une décision de la Cour suprême
Le Monde avec AFP
La puissante Eglise orthodoxe russe considère les Témoins de Jéhovah comme une secte, qu’elle juge dangereuse.

La Cour suprême russe a qualifié jeudi 20 avril le mouvement religieux des Témoins de Jéhovah d’organisation « extrémiste », l’interdisant dans tout le pays. Saisie par le ministère de la justice, elle a également ordonné la fermeture du siège national de l’organisation, près de Saint-Pétersbourg.

Un responsable russe des Témoins de Jéhovah, Iaroslav Sivoulski, s’est dit « choqué » et a annoncé que l’organisation ferait appel. « Je ne pensais pas qu’une telle chose serait possible dans la Russie moderne, où la Constitution garantit la liberté de religion », a-t-il déclaré.

Le ministère russe de la justice a relevé chez les Témoins de Jéhovah des « signes d’activité extrémiste » et a estimé qu’ils représentaient « une menace pour les droits des citoyens, pour l’ordre public et pour la sécurité de la société ».

Conflit avec l’Eglise orthodoxe russe

La Cour suprême, qui examine cette affaire depuis le 5 avril, a décidé jeudi de satisfaire la demande du ministère, ordonnant la liquidation des 395 organisations locales des Témoins de Jéhovah sur le territoire russe et la confiscation de leurs biens.

« Nos fidèles se retrouvent dans une position très inconfortable. Ils risquent des poursuites judiciaires », a déclaré M. Sivoulski, assurant que les membres de son organisation continueraient à se rassembler, en secret.

La puissante Eglise orthodoxe russe considère les Témoins de Jéhovah comme une secte, qu’elle juge dangereuse en raison notamment de l’interdiction des transfusions sanguines pour ses membres.

Le Monde avec AFP
http://mobile.lemonde.fr/europe/article/2017/04/20/les-temoins-de-jehovah-interdits-en-russie-par-une-decision-de-la-cour-supreme_5114508_3214.html

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Déclaration de l’UE sur l’interdiction des Témoins de Jéhovah en Russie Vienne, 30 mars 2017 Publié le 23 avril 2017 PC.DEL/441/17/Rev.2 5 April 2017 Original : FRENCH OSCE Conseil Permanent No 1139 Vienne, 30 mars 2017 Déclaration de l’UE sur l’interdiction des Témoins de Jéhovah en Russie L’Union européenne est préoccupée par les dernières évolutions concernant les Témoins de Jéhovah en Russie. La décision du Ministère de la justice de suspendre les activités des Témoins de Jéhovah et la requête déposée par le Ministère auprès de la Cour suprême pour déclarer « extrémiste » leur Centre administratif, interdire ses activités et le dissoudre, marque une nouvelle étape dans le harcèlement et la persécution juridique dont font l’objet les Témoins de Jéhovah en Russie. Les conséquences pourraient être lourdes pour les Témoins de Jéhovah de Russie : confiscation de leurs lieux de culte, dissolution de près de 400 entités juridiques et poursuites pénales pour chacun des plus de 170 000 Témoins. Ces poursuites seraient motivées par le simple fait qu’ils se réunissent pour pratiquer leur culte. L’UE appelle la Russie à respecter ses engagements internationaux en matière de liberté de religion ou de conviction, de liberté d’expression et de liberté de réunion. Les Etats participants à l’OSCE ont affirmé à plusieurs reprises l’importance de la liberté de religion ou de conviction comme pilier du concept de sécurité inclusive. L’UE continue de promouvoir la liberté de religion ou de conviction, droit qui doit pouvoir être exercé partout par chacun, sur la base des principes d’égalité, de non-discrimination et d’universalité. Documents joints Déclaration de l’UE sur l’interdiction des Témoins de Jéhovah en Russie, 30 mars 2017 PDF - 47.5 ko

© Source : https://www.droit-tj.fr/spip.php?article470

Josué

avatar
Administrateur
LA RUSSIE INTERDIT LES CHRETIENS TEMOINS DE JEHOVAH
Avr 23, 2017 by Christian Paturel
« Peut-être la persécution systématique des chrétiens devrait-elle être, pour les partisans de la liberté, un signal d’alarme, avertisseur de tyrannie totalitaire »
(Cercle Européen des Témoins de Jéhovah Anciens Déportés et Internés)
Une décision judiciaire inique
Le 20 avril dernier, l’arrêt de la Cour Suprême de Russie est tombé comme un couperet : les chrétiens Témoins de Jéhovah sont considérés comme une « organisation extrémiste » et sont interdits dans tout le Pays.
Les conséquences de cet arrêt sont dramatiques pour les 175000 Témoins de Jéhovah concernés ainsi que pour leurs familles :
Fermeture du siège social de Saint Pétersbourg, de 395 congrégations locales et de 2277 groupes religieux,
Confiscation de tous les biens immobiliers au profit de l’Etat,
Interdiction de toute activité (évangélisation et réunions cultuelles notamment) sous peines de lourdes sanctions pénales : 2 à 6 ans d’emprisonnement sur la base de l’article 282-2 du code pénal russe qui vise « la participation à l’activité d’une association religieuse qui a été fermée ou interdite par la justice pour cause d’activité extrémiste »
Un attentat politico-religieux contre les Témoins de Jéhovah
La notion « d’activité extrémiste », tout comme celles de « sectes et de déviances sectaires » chères à la France, n’est pas définie de façon satisfaisante selon les instances européennes. Un tel flou juridique ouvre une large porte à l’arbitraire, au discriminatoire et à la mauvaise foi.
Ce sera le cas dans ce simulacre de procès où la décision était rendue d’avance.
Procès suscité par la puissante Eglise orthodoxe qui est redevenue la religion officielle de Russie. 70 à 80% des Russes, dont M Vladimir Poutine, se déclarent Orthodoxes. La hiérarchie orthodoxe collabore étroitement dans la Fédération de Russie avec le pouvoir politique. L’éternelle alliance du religieux et du politique. « Rien de neuf sous le soleil ».
La religion officielle de Russie supporte très mal la concurrence des chrétiens Témoins de Jéhovah accusés de pratiquer un « prosélytisme agressif ». Notion particulièrement subjective de la part de l’Eglise orthodoxe qui, depuis des lustres, a totalement négligé cette mission première du christianisme.
Dans cette association pour le moins insolite du politique et du religieux, l’importance des biens immobiliers détenus par les Témoins de Jéhovah a sans aucun doute été un élément incitateur pour l’Etat russe.
Comment accréditer cette idée « d’activité extrémiste » à l’encontre des Témoins de Jéhovah ? Le moins que l’on puisse dire, c’est que la Cour Suprême va faire preuve de beaucoup d’imagination et déployer de laborieux efforts pour parvenir à ses fins.
Quid des « activités extrémistes » ?
Mais, au préalable, rappelons les données juridiques de cette affaire :
La Constitution de la Fédération de Russie adoptée le 12 décembre 1993 et plusieurs lois garantissent la liberté religieuse à toutes les confessions et cultes. La Fédération de Russie se proclame «Etat non confessionnel ».
Sur ce, en 2006 la loi sur «l’extrémiste » a été complétée et englobe désormais « l’incitation à la haine raciale, nationaliste ou religieuse et à l’hostilité sociale »
– Puis, en 2007, seront considérées comme seules « religions traditionnelles » : la chrétienté orthodoxe, l’Islam, le Judaïsme et le Bouddhisme.
Sur ces bases juridiques et constitutionnelles, évoquons le déroulement de l’audience devant la Cour Suprême de la Fédération de Russie. Les reproches suivants seront faits à l’Eglise chrétienne des Témoins de Jéhovah :
Le refus des transfusions sanguines. Thème bateau. Il serait temps d’organiser au niveau mondial une conférence médicale aux fins d’évacuer les préjugés qui interdisent à la médecine de progresser. Des vies, les finances publiques, la santé d’humains sont en cause,
La diffusion de littératures interdites. Littérature biblique en la circonstance ! L’Eglise Orthodoxe est en train de scier la branche sur laquelle elle est censée être assise…,
La non application des mesures de sécurité imposées aux manifestations « extrémistes ». L’observateur impartial ne voit pas trop lesquelles. Mais il est vrai que l’impartialité était absente des débats,
Financement d’organisations régionales déjà interdites. La Cour européenne s’est déjà prononcée sur de telles interdictions,
L’interdiction de voter et d’être élus. Affirmations totalement erronées. Un Témoin de Jéhovah peut voter, il n’existe aucun interdit en la matière. Quant à être élu, il s’agit d’un métier qui résulte d’un choix personnel. Profession qui n’attire guère les intéressés, d’autant plus que la concurrence y est rude, et l’ambiance pas terrible,
Le refus du service militaire. Mais, la loi russe dispose qu’il est possible d’effectuer un service civil de remplacement, ce que ne refusent pas les Témoins de Jéhovah,
Le refus de saluer le drapeau et de chanter l’hymne national. Mais, a-t-on vu un Témoin de Jéhovah russe siffler cet hymne, brûler le drapeau ? Non ! Dès lors ils respectent l’Etat et ses symboles. Si de telles actions se sont produites en Russie, elles émanaient d’autres personnes, ces « bons citoyens » selon les conceptions des magistrats de la Cour Suprême,
L’affirmation de détenir «La Vérité ». Suprématie religieuse qui conduirait à la haine religieuse ! Affirmation qui d’une part dénote une totale ignorance de la religion pacifique des Témoins de Jéhovah, d’autre part est en contradiction avec la précédente. Le nationalisme est à l’origine des haines, des guerres, du racisme, de la xénophobie…
Enfin, le refus de célébrer les fêtes publiques, sociales et religieuses. Pourtant, rien dans le code pénal russe ne contraint ses ressortissants à suivre ces fêtes.
Appliquer la définition générale sur « l’activité extrémiste », telle qu’elle résulte de la loi de 2006 aux Témoins de Jéhovah revient à vouloir faire entrer un pied de pointure 44 dans une chaussure du 39 ! La Cour Suprême de Russie réussira cet exploit dans un exercice de haute voltige juridique qui ne peux susciter que l’admiration des gens du cirque.
Les voies de recours
L’Eglise des Témoins de Jéhovah se doit de faire appel de cet arrêt en saisissant le Présidium de la Cour Suprême de la Fédération de Russie qui devra se prononcer dans le mois.
En cas d’échec, il conviendra de porter l’affaire devant la Cour européenne des droits de l’Homme qui a déjà censuré et condamné l’Etat russe dans des affaires semblables. La victoire est assurée devant cette juridiction européenne. Malheureusement, ce dénouement impliquera un procès sur plusieurs années.
Une piètre image de la Russie
Soljenitsyne disait que voir les Témoins de Jéhovah aux portes est le signe d’un pays démocratique.
Dans la passé, Hitler, Staline, Laval (France), Franco… ont édicté de telles interdictions à l’encontre de l’Eglise des Témoins de Jéhovah. Ces références, cette filiation ne sont guère flatteuses pour le régime russe.
Dans l’immédiat, reste…la clandestinité
L’Histoire enseigne que face aux interdictions, condamnations et persécutions, les Chrétiens Témoins de Jéhovah n’ont jamais cessé leur mission d’évangélisation. Un Témoin peut accomplir cette dernière sans qu’il ait besoin d’une structure juridique, d’un siège social, d’un compte bancaire, d’un bâtiment de culte, de l’approbation d’autorités politiques…
Les Témoins de Jéhovah, notamment Russes, possèdent une très longue expérience de l’action dans la clandestinité. Leur attitude a toujours été magnifique sous la dictature communiste.
L’arrêt de la Cour Suprême ne résout nullement « le problème » de l’Eglise Orthodoxe russe. Bien au contraire, les Témoins de Jéhovah ressortent toujours plus forts, plus nombreux de leurs épreuves. Ils ont triomphé de l’horreur nazie, de la terreur soviétique et de bien d’autres régimes totalitaires.
Que le peuple russe soit attentif et soucieux de sa liberté. Cette dernière ne peut souffrir d’aucune exception, d’aucune réduction, d’aucune discrimination.
Au-delà des Témoins de Jéhovah, c’est LA LIBERTE de tout un peuple qui est en danger.
Christian Paturel

Josué

avatar
Administrateur

Josué

avatar
Administrateur

Josué

avatar
Administrateur
La Cour du Canton de Zamoskvoretsky à Moscou a rejeté l’action en Justice des Témoins de Jéhovah contre le Ministère de la Justice russe, à propos de la liquidation de leur organisation religieuse, le 24 avril 2017. L’avocat des Témoins de Jéhovah souligne dans l’action en justice que la décision du Ministère de la Justice limite les libertés religieuses et que 175 000 membres de l’organisation religieuse vont être affectés par cette décision.
https://www.observatoirepharos.com/pays/russie/cour-de-moscou-rejette-demande-revision-temoins-de-jehovah-e/

Josué

avatar
Administrateur
La décision de la Cour suprême a provoqué un acte dur de l'intolérance religieuse à Saint-Pétersbourg

25 avril 2017

Essayer de compléter les Témoins de Jéhovah en Russie interdiction
Quelques heures après la Cour suprême russe a annoncé sa décision sur l'élimination du centre des Témoins de Jéhovah tard le 20 Avril, 2017, un groupe d'hommes a conduit jusqu'à 2 voitures au plus grand liturgique bâtiment des Témoins de Jéhovah à Saint - Pétersbourg, situé sur l' avenue Kolomyazhsky. Ils ont bloqué les voitures hors du bâtiment. L' un des invités, criant des insultes à la religion des Témoins de Jéhovah et la menace de violence physique, a jeté la façade du bâtiment, y compris les portes en verre et les fenêtres, les pavés précuits. bâtiment Liturgique considérablement endommagé.

Ces développements devraient conférenciers avocats au tribunal. Un peu plus tôt dans la journée, prenant la parole dans le débat, Maksim Novakov, ce qui représente le centre des Témoins de Jéhovah, a prédit que le tribunal pourrait déclencher une vague de violence contre les témoins de dommages matériels aux attaques contre les croyants motivés par la haine religieuse. Ce sont les conséquences inévitables du fait que des innocents à tort considérés comme des délinquants dangereux.

https://jw-russia.org/news/17042512-150.html

Josué

avatar
Administrateur
APRÈS L'INTERDICTION, LES TÉMOINS DE JÉHOVAH EN RUSSIE HARCELÉS PAR LA POLICE LORS DES SERVICES RELIGIEUX
PAR JASON LE MIERE LE 25/04/17 À 16H48

La Russie interdit les Témoins de Jéhovah
TÉMOINS DU MONDE JÉHOVAH RUSSIE
Les autorités russes ont déjà commencé à briser les services des Témoins de Jéhovah et à recueillir les identités des membres suite à une décision de la Cour suprême de maintenir une interdiction de l'organisation religieuse , a déclaré mardi un porte-parole de la foi.

Related: US: les témoins russes de Jéhovah Ban Shows 'Paranoia' du gouvernement Vladimir Poutine

En soutenant une accusation du ministère de la Justice de la Russie selon laquelle l'activité des Témoins de Jéhovah la viotait en violation de la loi anti-extrémisme du pays, la Cour suprême a ordonné jeudi tous les 395 des chapitres locaux du groupe religieux à saisir et ses activités interdites. La foi, qui compte 175 000 membres en Russie et qui est active dans le pays depuis 1991, n'a pas encore reçu la décision écrite du tribunal dont il a besoin pour lancer un appel, ce qu'il a dit.

En attendant, les comptes bancaires du groupe en Russie ont déjà été gelés et la plupart des salles des royaumes, où les membres se réunissent pour des services et des prières, ont cessé leurs activités. Lorsque les chapitres locaux sont restés en activité, une présence policière intimidante se fait sentir, a déclaré le porte-parole des Témoins de Jéhovah en Russie, Yaroslav Sivulskiy.

"Nous espérons que la police sera très active pour interrompre les réunions", a-t-il déclaré à Newsweek mardi. "Nous avons déjà commencé à recevoir des rapports dans certains endroits où les réunions ont été interrompues. Ils prennent des données personnelles, comme des copies d'identité personnelle, de qui était là. Et après cela, ils les ont laissés aller, mais ils veulent savoir qui assiste à ces réunions. "

Au cours de l'audience de six jours de la Cour suprême, le ministère de la Justice a déclaré que les membres du groupe pourraient être poursuivis individuellement si la décision était en sa faveur. Sivulskiy dit qu'il craint maintenant que les adorateurs soient placés en prison.

"Probablement pourrait arriver", at-il dit. "Jusqu'à présent, personne n'est en prison, mais la décision de ce tribunal est majeure. Il a ouvert la porte à toute action injuste contre les Témoins de Jéhovah. Nous n'avons aucune illusion que tout ira bien. Non, ce ne sera pas OK. "

Le combat légal de la foi a été porté un autre coup lundi quand un tribunal de district de Moscou a rejeté un procès visant à lever une suspension des actifs du groupe mis en place lorsque le ministère russe de la Justice l'a déclaré une organisation extrémiste le mois dernier. Sivulskiy a déclaré qu'il avait "très, très peu" l'espoir qu'un appel sera couronné de succès. De là, la seule étape restante sera d'aller à la Cour européenne des droits de l'homme. Mais même si cette règle est en faveur du groupe, il n'y a pas de garantie que la Russie accepte la décision.

La loi anti-extrémisme a été introduite en Russie suite à la deuxième guerre du pays en Tchétchénie en 1999 et en 2000 et aux attentats du 11 septembre aux États-Unis. Au cours de l'audience de la Cour suprême, le ministère de la Justice a soutenu que la position des Témoins de Jéhovah concernant le rejet des transfusions de sang était une des manières dont il était contraire à cette loi. La dénomination chrétienne, formée et qui a toujours son siège aux États-Unis, avait déjà été empêchée d'importer ses textes religieux.


Histoires liées
Les Témoins de Jéhovah de Russie Ban étiquetés comme 'Paranoïa'
Témoins de Jéhovah interdits par la Russie
La Russie expose le cas contre les témoins de Jéhovah
La décision de la Cour suprême a été condamnée la semaine dernière par la Commission des États-Unis sur la liberté religieuse internationale, qui l' a qualifiée d'acte de «paranoïa» de la part du gouvernement russe Vladimir Poutine . La décision a également été critiquée par le Département d'Etat américain, ainsi que par l'Union européenne et les gouvernements en Allemagne et au Royaume-Uni. Mardi, l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) a ajouté leur voix à la manifestation, en particulier à la lumière des rapports de la police qui rompt les services religieux.

"Je demande instamment aux autorités russes de veiller à ce que les droits à la liberté de religion ou de conviction, à la liberté d'opinion et à l'expression, à la liberté de réunion pacifique et à l'association de personnes appartenant à la communauté des Témoins de Jéhovah soient respectés, conformément aux obligations du pays international Le droit des droits de l'homme et les engagements de l'OSCE ", a déclaré Michael Georg Link, directeur du Bureau des institutions démocratiques et des droits de l'homme de l'OSCE dans un communiqué .

Sivulskiy a déclaré que les Témoins de Jéhovah ne constituent pas une menace pour la Russie.

"Vous ne pouvez pas accuser les Témoins de Jéhovah d'être extrémistes", a déclaré Sivulskiy. "C'est fou parce que nous sommes si innocents. Le terrorisme et l'extrémisme sont synonymes. Comment les Témoins de Jéhovah peuvent-ils être synonymes d'al-Qaïda ou quelque chose comme ça? C'est ... pas de mots. Pas de mots."
http://www.newsweek.com/jehovahs-witnesses-russia-ban-police-589791

Mikael

avatar
MODERATEUR
MODERATEUR
Les fauves sont lâchés plus rien ne retient les autorités pour poursuivre les TJ et les dégradations des salles a commencé car la police laisse la foule se défouler.

Josué

avatar
Administrateur
Pourquoi la persécution de Poutine contre les témoins de Jéhovah devrait nous inquiéter
Andrew Brown

TOUT LE monde a remarqué la semaine dernière que la Cour suprême russe a supprimé les Témoins de Jéhovah la semaine dernière et saisi toutes les propriétés du groupe. Nous étions tous trop occupés à nous inquiéter du fascisme en France ou à la guerre en Corée. Mais c'était un coup important contre le principe de la liberté de croyance. Les Témoins de Jéhovah sont surtout considérés comme légèrement ridicules au Royaume-Uni. Ils ont descroyances étranges sur le sang et un intérêt légèrement malsain dans la fin du monde et c'est la fin de ce que la plupart des gens savent, s'ils en ont quelque chose.

Un principe plus important de leur foi est leur refus de service militaire. Ils refusent la conscription et même un "travail de guerre" non violent. Cette position les a amenés à être persécutés dans presque tous les pays qui ont combattu la seconde guerre mondiale. Ils ont été emprisonnés en Grande-Bretagne et aux États-Unis et persécutés avec violence sous Hitler: à la fin de la guerre, la moitié des Témoins en Allemagne étaient dans des camps de concentration et un quart d'entre eux étaient morts.


Les mormons s'engagent à rester en Russie malgré la répression religieuse
Lire la suite
C'est un bilan impressionnant d'obstination non violente. Cela les rend compte des fondamentalistes les plus résolument inoffensifs dans le monde d'aujourd'hui. En Russie, cependant, ils ont été traités presque comme s'ils étaient des fondamentalistes violents depuis au moins 2004 . Leurs lieux de rencontre, connus sous le nom de Salons du Royaume, ont été allégués; Les membres ont été emprisonnés pour avoir refusé le service militaire, et le ministère de la Justice a poursuivi pour qu'ils soient déclarés une organisation extrémiste.

Si le décret de la semaine dernière n'est pas renversé en appel, ces personnes perdront leurs salles du Royaume. Le siège central de la coordination sera également pris par l'État et de vastes quantités de littérature considérées comme «extrémistes», telles que la traduction de la Bible des témoins et même, dans un premier raid, un livre d'images d'histoires bibliques pour enfants sans mots du tout.

Les Témoins reprochent à ce pouvoir résurgent et à l'autorité de l'Église orthodoxe qui a prospéré sous Vladimir Poutine et a réveillé ses soupçons historiques et, dans la mesure du possible, la persécution des églises protestantes et catholiques. Les Témoins, en tant que secte protestante qui s'écarte le plus des valeurs de la société qui l'entoure, ont été harcelés encore plus que les baptistes. Selon le Forum 18 , une organisation qui surveille la liberté de religion en Russie et l'ancien bloc soviétique, le seul autre groupe à avoir été poursuivi de cette manière est une secte sunnite qui peut même ne pas exister.

La propagation et la survie des Témoins au cours du siècle dernier montrent deux caractéristiques centrales de la croyance religieuse: assez forte, elle peut devenir plus précieuse que la vie pour les croyants; Et sa force n'a pas de relation simple avec sa plausibilité envers les incroyants. En tout cas, le mépris et l'hostilité des étrangers tendent à renforcer la ferveur et la cohésion du groupe persécuté. Il y a maintenant plus de 8 millions de Témoins internationaux et plus de 170 000 en Russie .

Les régimes autoritaires détestent les religions minoritaires, peut-être parce qu'ils imaginent comment le monde pourrait être différent.
Leur persécution dans le monde est un témoignage horrible du goût que nous prenons dans l'intimidation de groupes petits, étrangers et sans défense. En Russie, c'est encore un témoignage de la malhonnêteté brutale et brutale du régime de Poutine. Tous les régimes autoritaires détestent les religions minoritaires, peut-être parce que les regroupements religieux sont l'un des moyens les plus puissants d'imaginer un monde qui pourrait être différent.

La tolérance est un développement tardif et peut-être non naturel dans l'histoire de l'humanité, mais cela ne fait qu'accroître sa valeur. La liberté de religion signifie la liberté de se tromper ou cela ne signifie rien du tout. Et dans le cas des Témoins, avec leur étonnante patience obstinée dans le visage de la persécution, nous pouvons voir comment le contenu de leurs croyances ne fait pas et ne devrait pas affecter leur droit de les retenir.

À un moment où la plupart des préoccupations concernant la Russie de Poutine se concentrent sur son comportement à l'étranger, la tentative de suppression des Témoins montre combien de dégâts il peut faire dans ses propres frontières.

Puisque vous êtes ici ...
... nous avons une petite faveur à demander. Plus de gens lisent The Guardian que jamais, mais beaucoup moins le payent. Les revenus publicitaires dans les médias diminuent rapidement. Et contrairement à de nombreuses organisations de nouvelles, nous n'avons pas mis en place un paywall - nous voulons garder notre journalisme aussi ouvert que possible . Vous pouvez donc voir pourquoi nous devons vous demander votre aide. Le journalisme d'investigation indépendant du Gardien prend beaucoup de temps, d'argent et de travail acharné à produire. Mais nous le faisons parce que nous croyons que notre point de vue est important, car cela pourrait aussi être votre point de vue.

Si tout le monde qui lit nos rapports, qui l'aime, aide à le soutenir, notre avenir serait beaucoup plus sécurisé.
https://www.theguardian.com/commentisfree/2017/apr/25/jehovahs-witnesses-russia-putin-persecution

Josué

avatar
Administrateur

VARSOVIE, 25. Avril / TASS /. Michael Georg Link, directeur du Bureau de l'OSCE pour les institutions démocratiques et les droits de l'homme (BIDDH) et le Professeur Ingeborg Gabriel, Représentant personnel du Président en exercice de l'OSCE lutte contre le racisme, la xénophobie et la discrimination, le mardi ont exprimé leur inquiétude face à la décision de la Russie Cour suprême de reconnaître les témoins de Jéhovah groupe religieux et ses communautés comme extrémistes.
« Je suis profondément préoccupé par cette criminalisation injustifiée des activités pacifiques des membres des Témoins de Jéhovah communautés en Russie, ce qui élimine cette communauté comme une entité viable dans le pays », a déclaré Link. « Cette décision de la Cour suprême constitue une menace pour les valeurs et les principes que les sociétés démocratiques, libres, ouvertes, pluralistes et tolérantes reposent sur. »
LIRE AUSSI
centre administratif russe des Témoins de Jéhovah
tribunal de Moscou refuse l'offre des Témoins de Jéhovah pour combattre l'interdiction du ministère de la Justice
« Cette interdiction persécutant des personnes pacifiques pour de simples actes de culte constitue une violation flagrante du droit fondamental à la liberté religieuse et avec elle les normes internationales relatives aux droits de l'homme comme également garantis par la Constitution de la Fédération de Russie. Il doit donc être révisée dès que possible, » Gabriel m'a dit.
BIDDH a déclaré dans un communiqué qu'il est préoccupé par les informations faisant état d'organisations de la société civile, qui affirment que la police a arrêté les services religieux des Témoins de Jéhovah, détenus fidèles et ont saisi bibles pendant les services religieux.
« Je demande instamment aux autorités russes de veiller à ce que les droits à la liberté de religion ou de conviction, la liberté d'opinion et d'expression, la liberté de réunion pacifique et d'association des personnes appartenant à la communauté des Témoins de Jéhovah sont respectés, conformément aux obligations du pays au titre international le droit des droits de l'homme et engagements de l'OSCE, » Link a souligné.
Le 20 Avril, la Cour suprême de Russie a déclaré Témoins de Jéhovah d'être une organisation extrémiste et interdit son activité dans toute la Russie, confirmant ainsi les demandes du ministère de la Justice. Le tribunal a déclaré l'arrêt immédiat de tous les 395 chapitres locaux des Témoins de Jéhovah en Russie et a transféré les actifs de l'organisation en garde à vue de l'État. Les Témoins de Jéhovah ont dit qu'il ferait appel de la décision.


More:
http://tass.com/world/943180

Josué

avatar
Administrateur
Quant à la la Commission sur la liberté religieuse internationale des États-Unis (USCIRF), elle a indiqué dans un communiqué daté du 20 avril 2017 qu’elle « condamne la décision de la Cour suprême russe de bannir les Témoins de Jéhovah [13] ». Son président Thomas J. Reese y fait le constat suivant : « Hélas, la décision de la cour confirme à nouveau le mépris du gouvernement pour la liberté de religion dans l’actuelle Russie. Les expressions individuelles et collectives de la foi, et même les croyances religieuses privées, ne sont pas à l’abri de la répression et de la coercition parrainées par l’État en Russie aujourd’hui. » Contredisant les accusations portées devant la cour par l’avocate du ministère de la Justice russe contre les Témoins de Jéhovah, le président de l’USCIRF considère qu’il s’agit en fait d’« une attaque politisée contre un groupe religieux mondialement connu pour son pacifisme et son abstention politique ». Selon Thomas J. Reese, cette mesure démontre que le gouvernement ne se considère pas lié par les normes ou conventions internationalement reconnues et qu’il s’isole encore plus de la communauté internationale. Le 21 avril 2017, Le Journal du Dimanche a proposé des explications sur les motivations qui se cachent derrière cette interdiction de tout un mouvement religieux : « Ce que ne supportent pas les autorités russes, c’est qu’il s’agit là de 170.000 citoyens russes qui ne votent pas, refusent de faire le service militaire, refusent de glorifier la violence d’Etat, l’annexion de la Crimée par exemple. Bref, ils sont considérés comme des adversaires politiques manipulés et étrangers à la culture russe. C’est donc un signal de plus du serrage de vis de la part d’un gouvernement autoritaire et de plus en nationaliste [14]. » Le journaliste François Clemenceau a précisé que les organisations de défense des droits de l’homme s’inquiètent de ces menaces législatives qui pèsent sur les minorités religieuses et les ONG (rappelons par exemple que le bureau d’Amnesty International à Moscou a été fermé et mis sous scellés sans avertissement ni explication fin 2016 [15]) et terminé sa chronique diffusée sur Europe 1 par ce triste constat : « cela s’appelle de la persécution ». La presse souligne également l’influence politique que « la puissante Église orthodoxe russe [16] », craignant « la concurrence et le prosélytisme des autres mouvements religieux [17] », a certainement exercée dans cette affaire en présentant les Témoins de Jéhovah comme une « secte dangereuse » par l’intermédiaire d’universitaires et d’autres experts orthodoxes [18]. En réalité, la plupart des spécialistes des religions en Russie (et ailleurs) ne soutiennent pas de tels reproches, comme l’a attesté Roman Loukine, directeur du Centre d’étude des problèmes religieux à l’Académie des sciences de Russie, cité par l’hebdomadaire Courrier International : « aucun des plus grands spécialistes des religions du pays n’a jamais émis de critique à l’égard des Témoins de Jéhovah. Désormais, la communauté scientifique prendra certainement la défense de l’organisation [19] ». Dans une tribune libre publiée par le journal britannique The Gardian, l’auteur Andrew Brown exprime son incompréhension des raisons de cette persécution des Témoins de Jéhovah par le gouvernement de Vladimir Putin [20]. Il rappelle notamment que leur refus d’accomplir le service militaire ou de participer à une quelconque tâche contribuant à la guerre leur a valu d’être emprisonnés durant la seconde guerre mondiale au Royaume-uni et aux États-Unis et même d’être déportés dans les camps de concentration par Hitler. Il en conclut que c’est « un bilan impressionnant d’obstination non violente », ce qui fait d’eux « les fondamentalistes les plus résolument inoffensifs dans le monde aujourd’hui ». Pourtant, les autorités russes les traitent comme de dangereux criminels. Il lance donc cet appel à la tolérance : « La liberté de religion signifie la liberté d’être dans l’erreur ou elle ne signifie rien du tout. Et dans le cas des Témoins, avec leur étonnante patience obstinée face à la persécution, nous pouvons voir comment le contenu de leurs croyances n’affecte vraiment pas et ne devrait pas affecter leur droit de les professer. » Les Témoins de Jéhovah ont averti qu’ils engageraient, si nécessaire, un recours devant la Cour européenne des droits de l’homme pour défendre leurs libertés de religion et d’association, où ils obtiendraient sans doute gain de cause. En effet, dans l’affaire Kouznetsov et autres c. Russie, la juridiction du Conseil de l’Europe a jugé que l’État avait porté atteinte au droit à la liberté de religion (article 9 de la Convention européenne) pour avoir interrompu illégalement un office religieux de ce culte et au droit à un procès équitable (article 6) pour avoir refusé d’examiner une violation alléguée de la Convention [21]. Et dans l’affaire Témoins de Jéhovah de Moscou c. Russie, où la branche moscovite avait été dissoute et ses activités interdites, l’État a été condamné en 2010 pour violation des liberté de religion (article 9) et d’association (article 11). Après avoir pris soin d’examiner et de démonter point par point les arguments avancés par les autorités russes (les mêmes que dans la présente affaire), les juges européens ont conclu que la décision ne reposait pas sur des « motifs pertinents et suffisants [22] ». De plus, ils ont estimé que cette mesure était « disproportionnée au but légitime poursuivi », qui consistait à protéger la santé et les droits d’autrui. Le ministère de la Justice russe avait fini par appliquer cet arrêt en enregistrant officiellement la Communauté religieuse des Témoins de Jéhovah de Moscou le 27 mai 2015 [23]… pour finalement la dissoudre à nouveau deux ans plus tard ! Cependant, il n’est pas sûr qu’une nouvelle condamnation de la Fédération de Russie par la CEDH aboutirait au respect des droits fondamentaux des Témoins de Jéhovah, dans la mesure où l’État russe a décidé de s’affranchir de l’application de la jurisprudence de la CEDH en votant une loi qui place la Cour constitutionnelle au-dessus des juridictions supra-nationales pour qu’elle décide d’appliquer ou non les décisions rendues par la CEDH [24].

© Source : https://www.droit-tj.fr/spip.php?article474

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 5 sur 7]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum