Témoins de JEHOVAH VERITE actif
Témoins de JEHOVAH VERITE actif

forum des discussions sur la bible ouvert a tous.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Paul conseil le célibat pour s'éviter des épreuves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Coeur de Loi


Des célibataires fidèles :
https://tv.jw.org/#fr/video/VODBible/pub-jwbcov_201505_7_VIDEO

Paul conseil de rester célibataire pour s'éviter des épreuves :

1 Corinthiens 7.1 :
Pour ce qui concerne les choses dont vous m'avez écrit, je pense qu'il est bon pour l'homme de ne point toucher de femme.

7.8
A ceux qui ne sont pas mariés et aux veuves, je dis qu'il leur est bon de rester comme moi.

7.27
Es-tu lié à une femme, ne cherche pas à rompre ce lien; n'es-tu pas lié à une femme, ne cherche pas une femme.
28
Si tu t'es marié, tu n'as point péché; et si la vierge s'est mariée, elle n'a point péché; mais ces personnes auront des tribulations dans la chair, et je voudrais vous les épargner.

7.32
Or, je voudrais que vous fussiez sans inquiétude. Celui qui n'est pas marié s'inquiète des choses du Seigneur, des moyens de plaire au Seigneur;
7.33
et celui qui est marié s'inquiète des choses du monde, des moyens de plaire à sa femme.

7.35
Je dis cela dans votre intérêt; ce n'est pas pour vous prendre au piège, c'est pour vous porter à ce qui est bienséant et propre à vous attacher au Seigneur sans distraction.

---

Mais pour les TJ c'est trop dur car ils n'ont pas le droit de se masturber, du coup ils sont obligés de se marier sinon c'est l'hypocrisie. silent

Patrice1633


LOL

Nous sommes imparfait alors les humains in de la difficulter a gérer leur impulsion et avec un monde axer sur le sexe partout ou on regarde alors meme oour un Chretien cela relève d'un exploit de contrôler son corps à cette pratique

Le mariage c'est bien, nous sommes fait pour cela, mais c'est mieu prendre notre temps, se former une personnaliter, savoir ce que l'on veux, s'amuser, apprendre plein de chose, et quand on est pret alors la tu te marie ... Oui

Ne pas se masturber ca se fait aussi, c'est pas facile mais ça se fait, et quand on y arrive la c'est la que on vois que on est bien, y a pas toutes les images de femmes qui passent dans notre tete, nottre tete est pur c'est plus facile de ce concentrer,

Alors c'est juste un exercice, ca peu prendre quelque mois pour etre plus fort que tes pulsion mais poir y arriver il fait vraiment que tu t'appuie sur Jehovah ...

Je ne dit pas de faire de la musculation, mais les premieres journee au Gym, le gars trouve que c'est trop d'effort et qu'il y arrivera pas, oui, s'il le fait sans un bon entraîneur c'est possible qu'il ni arrive pas, mais avec une bonne formation, c'est une fois qu'il commence a voir des resultat qu'il commence a etre content ...

Est-ce que on peut le voir de cette facon?

samuel


Administrateur
Paul donne un conseil pas un ordre sur le célibat.
Il montre les avantages et aussi ses inconvénients.

Patrice1633


Sï aujourdhui on te demandais de soulever un poid de 100 Kg à la hauteur de ton estomac, sera tu capable?

Sï ti fait des exercice pour te renforcir, sera tu plus capable dans 6 mois?

Meme chose avec cette mauvaise habitude

jc21


D'ailleurs l'apotre Paul a dit qu'il fallait mieux se marier que de bruler de désir. Donc il vaut mieux se marier que de se masturber. Est ce que Jéhovah a créer l'homme et la femme pour qu'ils se reste seul chacune de leur coté ? Et qu'ils se masturbent tout seul ?

22 Puis Jéhovah* Dieu bâtit en femme la côte qu’il avait prise de l’homme, et il l’amena vers l’homme+.
23 Alors l’homme dit :
“ Celle-ci est enfin l’os de mes os
et la chair de ma chair+.
Celle-ci sera appelée Femme*,
parce que de l’homme* celle-ci a été prise+. ”
24 C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère+ et devra s’attacher à sa femme, et ils devront devenir une seule chair+.


Est-ce qu'on se domine en se masturbant ?


Colossiens 3:5
5 Faites donc mourir+ les membres de votre corps+ qui sont sur la terre, pour ce qui est de la fornication*, de l’impureté*, des désirs sexuels*+, des envies nuisibles et de la convoitise+, laquelle est idolâtrie.

1 Thessaloniciens 4:4, 5
4 que chacun de vous sache se rendre maître de son propre vase+ dans la sanctification+ et l’honneur — 5 non pas dans des désirs sexuels avides*+ comme ceux qu’ont également ces nations+ qui ne connaissent pas Dieu+ ;

Donc, il vaut mieux se marier que de ne pas maitriser ses désirs sexuels en se masturbant régulièrement. Ces versets sont clairs, Jéhovah n'approuve pas ceux qui ont des désirs sexuels avides. Est ce qu'en se masturbant on n'entretient pas des désirs sexuels avides ?


Après on n'est pas hypocrite, on sait que l'on est imparfait et qu'on peut avoir des faiblesses, mais c'est pas pour ça qu'on tombe dans la facilité en se masturbant dès qu'on a un désir sexuel. On écoute Dieu et notre désir est de le servir fidèlement et de lui plaire, car Jéhovah sait mieux que nous ce qui est bon pour nous.

Tite 3:3
3 Car nous aussi, nous étions autrefois insensés, désobéissants, étant égarés, étant esclaves de désirs et de plaisirs divers, vivant dans la méchanceté et l’envie, odieux, nous haïssant les uns les autres+.


Quand on se masturbe on satisfait un désir sexuel, mais on n'est pas satisfait pour autant, il nous manque quelque chose et on recommence sans arrêt, mais sans jamais être satisfait. C'est une addiction comme un peu quelqu'un qui a besoin de sa dose de drogue ou d'alcool.








Rene philippe


MODERATEUR
MODERATEUR
Très bien dit JC21

Josué


Administrateur
La Bible n’aborde pas directement le sujet de la masturbation, c’est-à-dire la stimulation délibérée de ses parties génitales en vue de provoquer une excitation sexuelle et l’orgasme. Notons cependant l’exhortation qu’elle lance aux chrétiens : “ Faites [...] mourir les membres de votre corps qui sont sur la terre, pour ce qui est de la fornication, de l’impureté, des désirs sexuels [inconvenants]. ” — Colossiens 3:5.
Quelqu’un qui prend l’habitude de se masturber acquiert une vision déformée et égocentrique de la sexualité. La Bible nous assure que Dieu peut communiquer la “ puissance qui passe la normale ” à une personne qui lutte pour se défaire de cette habitude. — 2 Corinthiens 4:7 ; Philippiens 4:13.

Patrice1633


CDL, je pensait justement à toi, j'allais te poster la meme video que tu avait publier plus haut, mais voila tu l'a deja vue, alors c'est cela qu'explique la video, on a un merveilleux temps a combler etant célibataire, mais pour cela il faut s'occuper, c'est sur que si tu reste a la maison sans combler tes journee les mauvais penchant viendrons tres vite, alors c'est comme cela qu'il faut faire, s'occuper, surtout comme l'a fait notre Model parfais, dans le service pour Jehovah tu trouvera du réconfort ...


Tiens et si nous regardions ensemble une autre fois cette video, je te laisse décoller la video


https://tv.jw.org/#fr/video/VODBible/pub-jwbcov_201505_7_VIDEO

Mikael


MODERATEUR
MODERATEUR
Si nous suivons le raisonnement de cœur de loi la masturbation serait autorisé aux personnes qui ont fait le vœux de rester célibataires ?

Patrice1633


Si tu veux plaire a Jehovah ca se fait, tu fera des efforts, tu espacera les journée, tu priera continuellemebt Jehovah poir y arriver, tu te concentres sur davantage de chose spirituelle, sans t'en rendre compte tu te sentira fière de montrer a Jehovah que tu en vaux la peine, une fois que tu aura fait les premiers petits efforts tu rescentira une plus grande force en toi, l'esprit saint t'aidera, et la, c'est la que tu vas vraiment coir des changement dans ta vie, oui c'est a prtir de la que tu vas grandir et que tout tes efforts dans plusieurs domaine que tu essayais d'avancer sans succès et voila, tu verra de tes propre yeux a toi, que c'était cela qui freinais tes progrès spirituelle ...

Essaye, tu verra tout les bienfaits que cela t'apportera ...

Josué


Administrateur
Il est indéniable qu’un adulte peut avoir des désirs sexuels normaux qu’il ne lui est pas possible de satisfaire parce qu’il n’y a pas de conjoint. Beaucoup de personnes dans cette situation ont été amenées à croire que les seules solutions sont d’avoir une liaison, d’aller trouver des prostituées ou de se masturber.
Pourquoi disons-nous “ont été amenées à croire” ? Le psychologue M. Edwards a fait cette remarque : “La sexualité se vend comme n’importe quel autre produit, et on vous raconte que si vous n’en achetez pas votre part, vous n’êtes pas normal.” En effet, la propagande concernant la sexualité abonde au cinéma, dans les revues et dans les livres. Selon un point de vue largement répandu, “les êtres humains sont des êtres sexuels et, sans la constante stimulation de rapports sexuels réguliers et fréquents, ils tendent à se flétrir”. En contradiction formelle avec cette opinion, le psychologue Edwards déclare :
“On peut s’abstenir de rapports sexuels pendant de longues périodes de temps sans s’en trouver plus mal. Que vous soyez un homme ou une femme, il s’agit principalement de s’adapter à la situation.”

samuel


Administrateur
célibat est-il exigé des ministres chrétiens ?


DES religions du monde entier, comme le catholicisme, les différentes confessions orthodoxes ou le bouddhisme, exigent le célibat de leurs chefs religieux ou de certains d’entre eux. D’autre part, beaucoup de gens pensent que cette pratique est à l’origine des récentes vagues de scandales sexuels dans lesquels des ecclésiastiques de différentes confessions ont été impliqués.

N’est-il donc pas logique de se demander si le célibat des ministres chrétiens est une exigence biblique ? Pour répondre à cette question, examinons d’abord l’origine et l’évolution de cette pratique, puis la façon dont Dieu la considère.

L’HISTOIRE DU CÉLIBAT RELIGIEUX

En 2006, dans un discours à la curie romaine, le pape Benoît XVI a associé le célibat obligatoire à « une tradition qui remonte à une époque proche de celle des Apôtres ».

Le célibat, cependant, n’était pas une coutume religieuse pratiquée par les chrétiens du Ier siècle. En fait, l’apôtre Paul, qui vivait au Ier siècle, a mis en garde les croyants contre des hommes qui auraient « des paroles inspirées trompeuses » et qui « interdi[raient] de se marier » (1 Timothée 4:1-3).

C’est au cours du IIe siècle que la pratique du célibat s’est frayé un chemin dans les religions « chrétiennes » occidentales. Selon le livre Celibacy and Religious Traditions, cela « s’accordait avec la nouvelle vague de tempérance sexuelle qui s’est levée sur l’Empire romain * ».

Dans les siècles qui ont suivi, des conciles et ceux qu’on appelle les Pères de l’Église ont encouragé le célibat des ecclésiastiques. Ils estimaient que les relations sexuelles étaient dégradantes et incompatibles avec la fonction d’ecclésiastique. Néanmoins, l’Encyclopædia Britannica précise que « jusqu’au Xe siècle, de nombreux prêtres et même des évêques avaient une femme * ».

Le célibat ecclésiastique a été imposé lors des conciles de Latran, tenus à Rome, en 1123 et en 1139, et cela est resté la position officielle de l’Église catholique jusqu’à aujourd’hui. C’était un moyen pour elle de préserver son pouvoir et ses revenus en évitant que des prêtres qui seraient mariés ne lèguent à leurs enfants les biens de l’Église.

LE POINT DE VUE DE DIEU SUR LE CÉLIBAT

Le point de vue de Dieu sur le célibat est clairement exprimé dans sa Parole, la Bible. Nous y trouvons ce que Jésus dit à propos de ceux qui, comme lui, sont restés célibataires « à cause du royaume des cieux » (Matthieu 19:12). De même, l’apôtre Paul a parlé de chrétiens qui, à son exemple, ont choisi de rester célibataires « à cause de la bonne nouvelle » (1 Corinthiens 7:37, 38 ; 9:23).

Cependant, ni Jésus ni Paul n’ont ordonné aux ministres de Dieu de rester célibataires. Jésus a déclaré que le célibat est un « don » que ses disciples ne possédaient pas tous. Paul a écrit que le célibat est une bonne chose, tout en reconnaissant avec franchise : « Je n’ai pas d’ordre du Seigneur, mais je donne mon avis » (Matthieu 19:11 ; 1 Corinthiens 7:25).

De plus, la Bible nous apprend qu’au Ier siècle, beaucoup de ministres chrétiens, dont l’apôtre Pierre, étaient mariés (Matthieu 8:14 ; Marc 1:29-31 ; 1 Corinthiens 9:5). D’autre part, comme les pratiques sexuelles immorales étaient répandues dans le monde romain de son époque, Paul a écrit que si un surveillant chrétien était marié, il devait être « mari d’une seule femme » et « t[enir] ses enfants dans la soumission » (1 Timothée 3:2, 4).

Mais il n’est pas question ici de mariages où les conjoints s’abstiennent de relations sexuelles, puisque la Bible dit qu’un « mari [doit] rend[re] à sa femme son dû » et que les conjoints ne doivent pas se « prive[r] » « l’un l’autre » des relations sexuelles (1 Corinthiens 7:3-5). Il est donc évident que le célibat n’est pas exigé par Dieu et qu’il n’est pas obligatoire pour les ministres chrétiens.

« À CAUSE DE LA BONNE NOUVELLE »

Si le célibat n’est pas obligatoire, pourquoi Jésus et Paul en ont-ils parlé en termes élogieux ? Parce que le célibat peut offrir à une personne plus de possibilités de proclamer la bonne nouvelle. Les célibataires peuvent donner plus d’eux-mêmes, parce qu’ils s’épargnent les inquiétudes que connaissent les personnes mariées (1 Corinthiens 7:32-35).

Considérons le cas de David, qui a abandonné un emploi bien rémunéré à Mexico pour s’installer dans une région rurale du Costa Rica afin d’enseigner la Bible. David pense-t-il que le célibat l’y a aidé ? « Absolument, dit-il. C’était difficile de s’adapter à une nouvelle culture et à de nouvelles conditions de vie, mais comme je ne devais m’occuper que de moi, il m’a été plus facile de m’adapter. »

Claudia, une chrétienne célibataire qui s’est rendue dans différentes régions où il y a besoin de proclamateurs, explique : « Mon service pour Dieu me procure de la joie. Ma foi et mes relations avec Dieu se renforcent quand je vois la façon dont il prend soin de moi. »

« Peu importe que vous soyez marié ou célibataire. Vous serez heureux si vous donnez le meilleur de vous-même à Jéhovah » (Claudia).
Le célibat ne doit pas être un fardeau. Claudia ajoute : « Peu importe que vous soyez marié ou célibataire. Vous serez heureux si vous donnez le meilleur de vous-même à Jéhovah » (Psaume 119:1, 2).
Sujet consultable en ligne sur JW.Org

Patrice1633


Ppur se defaire d'une mauvaise habitude cela demande un minimum de 6 mois pour avoir vraiment changer son comportement, mais cela peut prendre plus de temps pour etre vraiment stable ...

Mais pour oublier notre passer amoureux cela ne se fait pas dans les meme délais, cela demande beaucoup plus de temps et cela depand des gens, mais un minimum de deux ans pour c'etre séparer vraiment des liens amoureux entre les deux, mais cela demande encore plus de temps pour tout réparer nos blessures affectives ... Tout dépend sï une personne s'occupe beaucoup dans sa vie ou ne fait que laisser passer le temps ...

Plus ine personne s'occuppe plus elle se séparera de l'attachement pour notre ex conjointe et des histoire du passé ...

L'attachement d'une femme et d'un homme est excessivement fort est c'est tres bien car pour vivre eternelement avec la meme conjointe cela demande un attachement extrêmement solide entre deux personne, mais c'est faisable de guerir du passé ...

Plus une personne fait pour Jehovah plus elle emmagasine du nouveau dans son esprit ce qui laisse moins de place pour nos blessure du pssser refaire surface ...
Plus nous nous efforçons de revêtir la nouvelle personnalite plus nous prendrons une nouvelle tangeante pour notre futur ...

Mais tout est faisable sï nous y mettons des efforts

samuel


Administrateur
Pour le célibat Paul suggère mais n'impose rien du tout.

Patrice1633


Ici une très bonne article Coeur de Loi, c'est vraiment Interessant pour connaitre les besoin que nous avons à ameliorer pour devenir in futur bon époux ...


Laisser Jehovah fortifie et proteger votre couple
http://wol.jw.org/fr/wol/d/r30/lp-f/2015043#h=7:0-9:0

Mikael


MODERATEUR
MODERATEUR
Oui mais la question et pas sur le couple,mais plus sur les célibataires avec ses avantages mais aussi ses inconvénients.

Patrice1633


Ce n'est pas sur l'autoroute que nous apprenons à conduire et ce n'est pas une fois marier que nous devons penser apprendre c'est quoi un couple ...
Mais c'est en étant célibataire que nous devons apprendre à nous comporter en etant un jour en couple et nous pouvons voir les avantages d'être celibataire entre temps ...
Sï on ne cherche pas a comprendre les deux situations nous ne parviendrons jamais a etre en couple Meme sï nous voulons presentement etre celibataire ...

Je suis celibataire, et je m'efforce d'en etre fidele, d'exploiter au maximum du temps que j'ai presentement dans cette situation ...
Mais c'est bon de connaitre c'est quoi etre en couple c'est en etait justement celibataire que c'est le temps d'examiner tout ce qui nous entoure aussi etre en couple ...

Je n'irais pas dans l'espace et pourtant j'aime regarder comment ca se passe dans l'univers, c'est pas toujours facile quand une Etoile meurt, et tout ce qu'il y a dans l'univers et c'est en regardant au fon fond de l'univers que je suis content d'être ici les deux pieds sur terre ...

Josué


Administrateur
Le célibat est-il exigé des ministres chrétiens ?
DES religions du monde entier, comme le catholicisme, les différentes confessions orthodoxes ou le bouddhisme, exigent le célibat de leurs chefs religieux ou de certains d’entre eux. D’autre part, beaucoup de gens pensent que cette pratique est à l’origine des récentes vagues de scandales sexuels dans lesquels des ecclésiastiques de différentes confessions ont été impliqués.

N’est-il donc pas logique de se demander si le célibat des ministres chrétiens est une exigence biblique ? Pour répondre à cette question, examinons d’abord l’origine et l’évolution de cette pratique, puis la façon dont Dieu la considère.

L’HISTOIRE DU CÉLIBAT RELIGIEUX
En 2006, dans un discours à la curie romaine, le pape Benoît XVI a associé le célibat obligatoire à « une tradition qui remonte à une époque proche de celle des Apôtres ».

Le célibat, cependant, n’était pas une coutume religieuse pratiquée par les chrétiens du Ier siècle. En fait, l’apôtre Paul, qui vivait au Ier siècle, a mis en garde les croyants contre des hommes qui auraient « des paroles inspirées trompeuses » et qui « interdi[raient] de se marier » (1 Timothée 4:1-3).

C’est au cours du IIe siècle que la pratique du célibat s’est frayé un chemin dans les religions « chrétiennes » occidentales. Selon le livre Celibacy and Religious Traditions, cela « s’accordait avec la nouvelle vague de tempérance sexuelle qui s’est levée sur l’Empire romain * ».

Dans les siècles qui ont suivi, des conciles et ceux qu’on appelle les Pères de l’Église ont encouragé le célibat des ecclésiastiques. Ils estimaient que les relations sexuelles étaient dégradantes et incompatibles avec la fonction d’ecclésiastique. Néanmoins, l’Encyclopædia Britannica précise que « jusqu’au Xe siècle, de nombreux prêtres et même des évêques avaient une femme * ».

Le célibat ecclésiastique a été imposé lors des conciles de Latran, tenus à Rome, en 1123 et en 1139, et cela est resté la position officielle de l’Église catholique jusqu’à aujourd’hui. C’était un moyen pour elle de préserver son pouvoir et ses revenus en évitant que des prêtres qui seraient mariés ne lèguent à leurs enfants les biens de l’Église.

LE POINT DE VUE DE DIEU SUR LE CÉLIBAT
Le point de vue de Dieu sur le célibat est clairement exprimé dans sa Parole, la Bible. Nous y trouvons ce que Jésus dit à propos de ceux qui, comme lui, sont restés célibataires « à cause du royaume des cieux » (Matthieu 19:12). De même, l’apôtre Paul a parlé de chrétiens qui, à son exemple, ont choisi de rester célibataires « à cause de la bonne nouvelle » (1 Corinthiens 7:37, 38 ; 9:23).

Cependant, ni Jésus ni Paul n’ont ordonné aux ministres de Dieu de rester célibataires. Jésus a déclaré que le célibat est un « don » que ses disciples ne possédaient pas tous. Paul a écrit que le célibat est une bonne chose, tout en reconnaissant avec franchise : « Je n’ai pas d’ordre du Seigneur, mais je donne mon avis » (Matthieu 19:11 ; 1 Corinthiens 7:25).

De plus, la Bible nous apprend qu’au Ier siècle, beaucoup de ministres chrétiens, dont l’apôtre Pierre, étaient mariés (Matthieu 8:14 ; Marc 1:29-31 ; 1 Corinthiens 9:5). D’autre part, comme les pratiques sexuelles immorales étaient répandues dans le monde romain de son époque, Paul a écrit que si un surveillant chrétien était marié, il devait être « mari d’une seule femme » et « t[enir] ses enfants dans la soumission » (1 Timothée 3:2, 4).

Mais il n’est pas question ici de mariages où les conjoints s’abstiennent de relations sexuelles, puisque la Bible dit qu’un « mari [doit] rend[re] à sa femme son dû » et que les conjoints ne doivent pas se « prive[r] » « l’un l’autre » des relations sexuelles (1 Corinthiens 7:3-5). Il est donc évident que le célibat n’est pas exigé par Dieu et qu’il n’est pas obligatoire pour les ministres chrétiens.

« À CAUSE DE LA BONNE NOUVELLE »
Si le célibat n’est pas obligatoire, pourquoi Jésus et Paul en ont-ils parlé en termes élogieux ? Parce que le célibat peut offrir à une personne plus de possibilités de proclamer la bonne nouvelle. Les célibataires peuvent donner plus d’eux-mêmes, parce qu’ils s’épargnent les inquiétudes que connaissent les personnes mariées (1 Corinthiens 7:32-35).

Considérons le cas de David, qui a abandonné un emploi bien rémunéré à Mexico pour s’installer dans une région rurale du Costa Rica afin d’enseigner la Bible. David pense-t-il que le célibat l’y a aidé ? « Absolument, dit-il. C’était difficile de s’adapter à une nouvelle culture et à de nouvelles conditions de vie, mais comme je ne devais m’occuper que de moi, il m’a été plus facile de m’adapter. »

Claudia, une chrétienne célibataire qui s’est rendue dans différentes régions où il y a besoin de proclamateurs, explique : « Mon service pour Dieu me procure de la joie. Ma foi et mes relations avec Dieu se renforcent quand je vois la façon dont il prend soin de moi. »

« Peu importe que vous soyez marié ou célibataire. Vous serez heureux si vous donnez le meilleur de vous-même à Jéhovah » (Claudia).
Le célibat ne doit pas être un fardeau. Claudia ajoute : « Peu importe que vous soyez marié ou célibataire. Vous serez heureux si vous donnez le meilleur de vous-même à Jéhovah » (Psahttps://www.jw.org/fr/publications/revues/tour-garde-no2-2017-mars/le-celibat-religieux/ume 119:1, 2).

Josué


Administrateur
Tout chrétien qui s’intéresse à la question du mariage et du célibat s’arrête à juste titre sur les versets chargés de signification qui disent, selon la Traduction du monde nouveau:
“Mais si quelqu’un pense qu’il agit d’une manière inconvenante à l’égard de sa virginité, si celle-ci a passé la fleur de l’âge, et qu’il doive en advenir ainsi, qu’il fasse ce qu’il veut, il ne pèche pas. Qu’ils se marient. Par contre, si quelqu’un demeure bien résolu en son cœur, n’étant pas sous l’empire de la nécessité, mais s’il a pouvoir sur sa propre volonté et a pris en son cœur cette décision: de garder sa virginité, il fera bien. Ainsi donc, celui qui donne sa virginité en mariage fait bien, mais celui qui ne la donne pas en mariage fera mieux.” — I Cor. 7:36-38.
Nombre de biblistes reconnaissent avoir quelque difficulté à comprendre et à traduire convenablement ce passage du texte grec. D’après le Nouveau Testament interlinéaire grec-anglais du docteur A. Marshall, dans le texte grec, le début du verset 36 dit littéralement ceci: “Mais si quelqu’un se conduire de façon déshonorante envers la vierge de lui pense, (...).” Le problème réside essentiellement dans l’expression “la vierge de lui”. Que voulait dire l’apôtre Paul? Les commentaires bibliques proposent souvent trois solutions possibles dont se sont inspirées beaucoup de traductions courantes. Un bref examen de ces trois interprétations nous aidera à comprendre le sens de ce passage.
Première hypothèse: D’aucuns disent que les versets en question font allusion à l’autorité d’un père ou d’un tuteur qui peut donner sa fille en mariage ou, au contraire, lui interdire de se marier. Afin de rendre cette idée, certaines traductions, telles que la Bible Segond, ajoutent le mot “fille”. Mais cette opinion se heurte à différentes objections. D’une part, le texte ne fait nulle mention d’une fille, d’un père ni d’un tuteur. D’autre part, le verset 37 montre qu’il est question de l’autorité d’un homme sur sa propre volonté. Pourquoi donc conclure que, selon Paul, une femme devait rester célibataire pour la simple raison que son père ne se laissait distraire par aucun désir sexuel?
Deuxième hypothèse: D’autres pensent que Paul conseillait un homme qui ne savait pas s’il devait ou non épouser sa fiancée. Ainsi on lit dans la Traduction œcuménique de la Bible: “Si quelqu’un, débordant d’ardeur, pense qu’il ne pourra pas respecter sa fiancée (...).” Mais le fait est que le texte original ne parle pas d’une “fiancée”. En outre, cette interprétation concentre toute l’attention sur l’homme. Or, semble-t-il logique de penser qu’en tant que chrétien, Paul se serait intéressé uniquement à l’homme, sans se soucier le moins du monde des besoins et des sentiments de la femme, que Pierre appelle un “vase plus faible”? — I Pierre 3:7.
Troisième hypothèse: Certains disent enfin que le texte de I Corinthiens 7:36-38 fait allusion à un homme et à une femme qui vivent ensemble, mais qui restent chastes et qui ont renoncé, pour des raisons d’ordre spirituel, aux relations sexuelles. La traduction de Moffatt appuie cette interprétation en disant: “Si un homme estime qu’il ne se conduit pas bien avec celle qui est sa fiancée spirituelle, (...).” La Nouvelle Bible anglaise dit “sa partenaire dans le célibat”.
Cependant, une telle interprétation va à l’encontre du conseil que Paul venait de donner en I Corinthiens chapitre sept. Dans ce chapitre, aux versets 3 à 5, Paul dit qu’un couple peut décider, d’un commun accord, de s’abstenir momentanément de relations sexuelles. Mais il ajoute que les conjoints doivent ensuite se remettre ensemble, afin de ne pas céder à la tentation. Si Paul s’adressait donc à des couples mariés qui vivaient dans la continence, pourquoi leur conseille-t-il de se marier si leurs désirs l’exigent?
Puisque aucune des trois hypothèses que nous venons d’examiner, et que l’on retrouve dans les versions courantes, ne semble s’harmoniser ni avec le texte grec des paroles de Paul ni avec le christianisme, existe-t-il une leçon plus appropriée qui rendrait, cette fois-ci, le sens exact du passage?
Comme nous l’avons dit, la difficulté réside dans l’expression “la vierge de lui”. Une note en bas de page de l’Emphatic Diaglott dit à ce sujet: “Parthenos, généralement traduit par vierge, a aussi été rendu de manière à désigner l’état de virginité ou de célibat.” Dans sa version interlinéaire grec-anglais, le docteur Berry met la traduction littérale que voici: “se conduit de façon inconvenante envers virginité sa.” Cela voudrait dire que la “vierge” ou virginité dont il est question ici n’est pas celle d’une autre personne, mais celle de l’individu concerné. Bien avant la parution de la Traduction du monde nouveau, d’autres versions présentaient la chose ainsi. Voyez, par exemple, ce que disait la Bible Darby: “Mais si quelqu’un estime qu’il agit d’une manière inconvenante à l’égard de sa virginité, (...) qu’il fasse ce qu’il veut: il ne pèche pas.” Cette leçon s’harmonise à la fois avec le texte grec et avec ce que Paul venait de dire pour encourager le célibat. — I Cor. 7:29-35.
En I Corinthiens 7:36-38, Paul exhorte donc les chrétiens à examiner leurs propres besoins. Quelqu’un a-t-il passé l’âge où le désir sexuel devient puissant? Si c’est le cas et qu’il (ou elle) pense toujours préférable de se marier, alors il pourra le faire sans crainte de pécher. Cependant, le chrétien qui peut faire place au célibat sera moins distrait et plus libre pour servir le Seigneur.

chico.


En fait c'est un choix personnel et Paul n'impose rien et Dieu non plus sur cette question.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum